"Grâce à l’imagination des propagandistes russes, l’année écoulée a été riche en fakes. Pour mieux comprendre quelle image de l'Ukraine ils cherchaient à fabriquer, imaginez des Ukrainiens-antisémites qui jouent avec un Hitler en peluche et construisent une église qui est un équivalent d'un «Daesh chrétien»." C'est une lecture éclairante qui illustre comment les médias pro-Kremlin orchestrent la haine envers les ukrainiens.