Aujourd’hui, les médias retransmettent les images du trajet en voiture de Poutine et de la cérémonie d’investiture pour son quatrième mandat à la tête du pays. Tout est clinquant, calculé pour impressionner et pour que nous faisions un transfert sur la personnalité du Président de la Russie. Hypnotisés par l’image et le besoin impérieux de la diffuser, nos journalistes nous rendent tous béats devant la propagande de Poutine. Mais ce n’est pas tout, nous avons droit également à un article approfondi sur sa limousine: « Poutine a enfin sa limousine russe ». Comment en sommes-nous arrivés à une telle superficialité ?

Alors que Poutine prolonge encore son emprise sur ses citoyens et ses agressions envers l’Occident ; nous les occidentaux, nous écrivons un article détaillé sur la voiture du Président ! Je n’ai pas besoin de rappeler que montrer favorablement ce déploiement de fastes ne sert que cet autocrate qui a du sang sur les mains. Aurions-nous oublié à qui nous avons affaire ? Il s’agit d’un homme qui fait assassiner ceux qui le gênent et qui contribue à restaurer la mémoire de Staline auprès de ses citoyens. De surcroît, il cherche à nous désigner comme ennemi de la patrie russe.

Je fustige la paresse intellectuelle et la pauvreté morale de nos médias. Cette indigence est de plus en plus courante par un traitement fragmentaire et dépourvu de sens de l’information, comme si le travail journalistique consistait entre autres à répéter les déclarations des autocrates et à montrer les images associées à la propagande. Les médias occidentaux sont-ils devenus des perroquets ? Ce n’est pas avec cette approche de somnambule que nous allons y voir clair. Poutine fait son cinéma et nous ouvrons de grands yeux admiratifs ! Il faudrait se poser la question de savoir comment informer les citoyens ? A quand le retour d’une information de qualité pour chacun ?