Les informations fausses sont difficiles à ignorer même lorsqu'on sait qu'elles sont inexactes, ressort-il d'une étude menée par des chercheurs de l'Université libre de Bruxelles (ULB). Il est difficile d'avoir un jugement critique efficace quand on est confronté en permanence à des fake news, car la mémoire agit comme une éponge qui absorbe les informations fausses et les transforme en informations vraies. Nous sommes plus crédules que nous le pensons. La solution est de rester vigilant, de confronter les sources d'informations et leur degré de véracité. Prenons notre temps, car les fake news circulent plus vite que les vraies informations. Voir l'article de La Libre. Comment réagissons-nous aux fausses informations ? Testez votre crédulité via le site suivant: http://cescup.ulb.be/JugezEtienne.