Un couple de belges accueillent des migrants chez eux pour les protéger.

"Quand nous allions au Parc Maximilien, on se retrouvait face à des hommes qui crevaient de faim. On voyait leur tête, comme ils étaient fatigués. On n’avait pas le cœur de leur dire non. [Nous les avons hébergé]. Les premiers moments étaient un peu stressants. Mais au final, tout se passe bien. Ils sont très gentils. Il faut bien se dire qu’ils ont tout à y perdre s’ils ne sont pas corrects ! Ce sont vraiment des gars biens ! Ils en ont chié dans la vie. La nuit, ils ne dorment pas beaucoup car ils sont angoissés. Après les rafles, un groupe est resté chez nous durant une semaine sans sortir. Après, il y a eu la délégation soudanaise. Ils étaient mortifiés. Ils n’osaient pas sortir. Au bout d’une dizaine de jours, nous étions amis. Nous avons gardé contact et ils reviennent quand ils en ont besoin. Au début, je m’en faisais trop quand ils repartaient. Ils m’envoyaient un SMS pour me dire que tout allait bien et qu’ils étaient en sécurité. Aujourd’hui, je me détache des médias, je ne lis plus les articles sur Theo Francken parce que ça me déprime."

Extrait remanié d'un témoignage issu du quotidien Metro. Voir aussi le Maire français qui accueille les migrants et Des bénévoles logent 300 migrants.