Regards sur...

12-02-2018

Les dégâts de nos politiques économiques Nord-Sud

Les politiques adoptées par les pays du Nord depuis les années 1980 ont petit à petit fragilisé économiquement les pays du Sud. L'obsession de la croissance de nos pays développés a apporté une plus grande richesse collective, mais n'a pas empêché la précarité locale et l'écart toujours plus grand entre les pauvres et les très riches. "La Belgique ne doit pas accueillir "toute la misère du monde". [...] Mais collectivement et malgré la réalité de la pauvreté, la Belgique est un pays riche. Elle n’en a pas la volonté mais elle a les moyens d’accroître quantitativement et d’améliorer qualitativement sa politique de coopération pour qu’elle serve réellement aux populations dans les pays de départ. Ce ne serait que leur rendre une partie de ce qui a permis notre richesse." Je vous invite à lire cet article de La Libre.

Posté par actudoc à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28-01-2018

Les publicités et les fausses nouvelles

Si les fausses nouvelles (fake news) sont une menace pour nos démocraties, alors pourquoi continuons-nous à autoriser la rémunération des publicités sur les sites web faisant la promotion de fausses informations, les pièges à clics ? Si nous continuons à utiliser le modèle économique des publicités en ligne, ne devrions-nous pas prendre des mesures efficaces pour les faire supprimer ? J'insiste sur la notion d'efficacité parce que celles-ci sont disséminées rapidement et facilement. Ce modèle rend extrêmement profitable la production et la circulation d'histoires fausses qui attirent les clics. Alors, pourquoi devrions-nous continuer à favoriser un capitalisme numérique moderne qui nous porte préjudice ? Par conséquent, nos décideurs devraient s'intéresser à l'économie politique de la communication. Voir cet article en anglais, un article instructif sur les titres racoleurs et le documentaire "le temps de cerveau disponible". Voir aussi le site Acrimed, association de professionnels des médias qui militent pour la vérification des faits. FactCheck, PoliticoFact ou bien encore Snopes sont des sites pratiquant la vérification des faits.

Posté par actudoc à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26-01-2018

Les accusations de la Défense britannique

Londres accuse la Russie d'espionner ses infrastructures stratégiques. Le ministre de la Défense, Gavin Williamson, a accusé la Russie de faire des recherches concernant les réseaux d'approvisionnement électriques qui relient la Grance-Bretagne et l'Europe, laissant penser que Moscou cherche à savoir comment provoquer la "panique" ou attaquer la Grande-Bretagne.

Posté par actudoc à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24-01-2018

Les migrations dans un documentaire

Dans Human Flow, l’artiste chinois dissident Ai Weiwei nous emmène en voyage à la rencontre des exilés du monde. Et nous fait prendre une sacrée dose de recul.

L'artiste déclare : "J’ai été détenu en Chine très longtemps, sans le droit d’avoir un passeport. Quand j’ai enfin pu en avoir un, j’ai décidé de partir moi aussi. J’étais curieux de savoir ce qui se passait dans le monde. Avec mon équipe on est allés en Grèce, à Lesbos, au Liban, en Jordanie, au Bangladesh, en Iran, en Irak, en Afghanistan… Je voulais comprendre. Comment les gens deviennent-ils des réfugiés ? Pourquoi quittent-ils leur pays pour faire un voyage si dangereux ? Comment sont-ils accueillis, dans les pays où ils arrivent ? Sont-ils traités comme des êtres humains, ou comme des problèmes qu’il faut régler ?"

"Le flux des humains est aussi naturel que celui des rivières."

Il poursuit : "Avec ce film, je veux montrer ce qu’il y a derrière l’horreur : les humains. Le flux des humains est aussi naturel que celui des rivières. L’humain a toujours migré, et on vient tous de quelque part ! Le climat, la guerre, la religion ou la famine, tous ces problèmes ont poussé nos parents, ou les parents de nos parents, à bouger, recommencer, repartir de zéro. Ça fait partie de notre histoire collective, la capacité de l’être humain à s’adapter, échanger, créer une société civilisée. Mais aujourd’hui quand il y a une tragédie, on se dit toujours : c’est leur problème. Je ne suis pas d’accord. Leur tragédie est notre tragédie, et leur tragédie, très souvent, est aussi à cause de notre implication ou de notre négligence...

Aujourd’hui, dans notre monde moderne avec tous les avantages de la globalisation, sommes-nous capables de prendre nos responsabilités et reconnaître nos privilèges, pour résoudre nos problèmes ensemble ? L’Europe est complètement divisée, chaque pays protège ses intérêts, et personne ne veut collaborer. Ça veut dire que l’Union Européenne est un échec ? Va-t-on revenir à l’ancien temps ? Rembobiner l’histoire ?"

Posté par actudoc à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18-01-2018

L'ingérence de la Russie en Europe

Le Parlement européen demande à l’UE de renforcer ses moyens pour faire face à l’ingérence de la Russie dans les affaires européennes. Les députés européens veulent intensifier la lutte contre la propagande russe. Les eurodéputés regrettent la faiblesse de la réponse européenne aux ingérences de la Russie lors des récentes campagnes électorales en France, en Allemagne et au Royaume-Uni.

L'influence politique, médiatique, mais aussi l'usage des nouvelles technologies sont les armes employées pour cette guerre froide 2.0. Plusieurs Etats membres subissent, ou ont subi, une intrusion dans leur politique nationale. L'Union européenne et l'OTAN assurent que la Russie apporte un soutien financier à des groupes politiques extrêmes comme le Ukip, le Front national ou le Mouvement 5 étoiles.

Cette offensive russe a débuté en 2014. L'Ukraine avait alors décidé de se rapprocher de l'Union européenne. Face à ce tournant politique, Moscou a répondu par l'annexion de la Crimée. Depuis, l'influence russe est pointée du doigt dans différentes campagnes électorales sur le Vieux Continent. Sous la présidence de Vladimir Poutine, la Russie tente donc d'exploiter les faiblesses des pays européens.

Dans son rapport 2018, Human Rights Watch met en avant les oppositions politiques et citoyennes aux populismes, tout en rappelant que : "Les présidents Xi Jinping et Vladimir Poutine ont poussé avec agressivité une approche anti-droits humains dans les enceintes multilatérales et forgé de solides alliances avec des gouvernements répressifs. Leur façon d’éviter tout droit de regard sur leur action a suscité l’admiration des populistes occidentaux et des autocrates du monde entier." Le directeur de l'ONG pointe également l'influence néfaste de Donald Trump.

Posté par actudoc à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15-01-2018

La parole du Pape pour les migrants

Le pape François appelle à l'hospitalité envers les migrants. A l'occasion de la 104e Journée mondiale des migrants et réfugiés, le Pape a déclaré : "Les communautés locales ont parfois peur que le nouveau venu dérange l'ordre établi, prenne ce qui a été laborieusement acquis. Et le nouveau venu arrive aussi avec des peurs. Peur de la confrontation, du jugement, de la discrimination, de l'échec. Ces craintes sont légitimes, basées sur des doutes compréhensibles d'un point de vue humain. Avoir des doutes et des craintes n'est pas un péché. Le péché c'est de laisser ces craintes déterminer nos réponses, conditionner nos choix, compromettre le respect et la générosité". "Le péché est de renoncer à la rencontre avec l'autre".

Posté par actudoc à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12-01-2018

La parole des autocrates

Alors qu'une partie des politiciens en Europe ne se retrouvent plus dans les valeurs européennes; les régimes autoritaires et dictatoriaux, eux, se serrent les coudes: Vladimir Poutine a fait l'éloge du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, "un homme politique mature", déclare-t-il ce jeudi 11 janvier 2018.

Dans le documentaire de Michael Kirk, "Poutine contre les USA", diffusé sur Arte, on en apprend plus sur les raisons de l'ingérence russe lors des élections de 2016, et les intentions de Poutine. En utilisant les nouvelles technologies pour désinformer le public, Poutine tente de "démontrer que tout le monde ment, que la vérité objective n'existe pas, qu'il n'y a aucune différence entre ce qu'on entend dans les médias occidentaux et dans les médias russes. Poutine est parvenu à brouiller les lignes auprès de beaucoup, y compris aux USA et en Occident." (Tony Blinken, Vice-secrétaire d'Etat des USA, de 2015 à 2017).

Dans sa quête de vengeance, Vladimir Poutine a jeté une ombre sur la démocratie américaine. Dans ce même documentaire, le Directeur du renseignement national des USA de 2010 à 2017, James Clapper, déclare : "Poutine doit être assez content. Lui, personnellement, et les russes collectivement, ont dépassé leurs propres attentes. Leur but était de semer le désordre dans ce pays, et ils ont brillamment réussi. Et les russes ne vont pas s'arrêter là, l'expérience qu'ils ont acquise lors de l'élection de 2016 va les pousser à interférer à nouveau, peut-être de façon bien plus agressive".

Plaidons pour des médias de qualité, qui aident les citoyens à détecter les messages de désinformation, de propagande ou de haîne auxquels nous avons aujourd'hui si facilement accès, et malheureusement accompagnés de trop peu d'analyse, de recul ou d'opinion contrastée et éclairée. Nos enfants doivent être éduqués à ne pas tomber dans le piège que des hommes intelligents et sournois comme Vladimir Poutine nous tendent. La Moldavie a bien pris la mesure du danger et à décider d'interdir la retransmission des programmes télévisés russes, elle qui souhaite rentrer dans l'union européenne.

Retrouvez des exemples de petits et gros mensonges, de faux et usages de faux, de langue de bois et autres éléments de propagande, de statistiques et de chiffres farfelus dans l'ouvrage "Post-vérités".

Posté par actudoc à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19-12-2017

La collusion révélée

Grand reporter au quotidien britannique The Guardian, Luke Harding publie un ouvrage intitulé "Collusion : Comment la Russie a fait élire Trump à la Maison-blanche". 

L'enquête de Harding révèle le rôle d'intervenants russes, et se penche sur leur capacité à exploiter leurs relations avec les principaux responsables de la campagne de Trump ainsi que les membres de son entourage. En s'appuyant sur des sources inédites, et grâce à un accès privilégié aux principaux acteurs de l'affaire, Harding pointe du doigt des entreprises russes et américaines, des transactions immobilières, des banques offshore et des établissements financiers internationaux.

Il remonte à l'origine des actions de piratage, rapporte des rencontres secrètes, suit la piste de sommes gigantesques en dollar réglées dans des conditions douteuses et fournit une abondance de preuves qui mènent toutes à l'élection la plus choquante de l'histoire des États-Unis.

La Russie est-elle en train de remodeler l'ordre mondial avec la complicité du dirigeant le plus puissant de la planète ? Voici qui devrait tous nous inquiéter au plus haut point.

Posté par actudoc à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14-12-2017

Un ancien cadre de Facebook critique son influence

Un ancien vice-président de la firme Facebook affirme avoir interdit à ses enfants de se connecter au réseau social. Selon lui, il détruit le "tissu social" et fausse la façon dont les gens se comportent dans la société. Il invite aujourd'hui les utilisateurs à prendre du recul par rapport aux réseaux sociaux et à Facebook en particulier, ainsi qu'à préserver une indépendance intellectuelle.

Facebook provoque une addiction de l’utilisateur via les boutons "J’aime", les "coeurs" , les "pouces levés" qui créent une boucle infernale dans laquelle chacun en veut plus et fausse ses rapports avec ses relations.Il évoque aussi que les réseaux sociaux sont devenus des canaux de désinformation, prenant exemple sur un fait-divers en Inde où sept personnes ont été lynchées après la diffusion de fausses informations sur What’sApp. "De mauvais acteurs peuvent maintenant manipuler les gens pour vous inciter à faire ce qu’ils veulent", a-t-il déclaré.

Ce n’est pas la première fois qu’un ancien de Facebook tire à boulets rouges sur son ancien employeur. Dans son récent livre "Chaos Monkey", Antonio Garcia-Martinez, ancien de Facebook et de Twitter, dénonce la façon dont la firme suit à la trace ses utilisateurs, monétisant toutes les informations qu’elle collecte. En novembre à Philadelphie, Sean Parker, le premier président de Facebook, a expliqué à Axios combien le réseau social distillait sa dose quotidienne de "dopamine" en incitant ses utilisateurs à attirer des "likes". Ce processus de validation sociale "exploite une vulnérabilité dans la psychologie humaine", a-t-il précisé.

Ce billet reprend des parties de l'article original de La Libre. Voir son interview en vidéo à Stanford. Voir aussi le Center for Humane Technology.

Posté par actudoc à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13-12-2017

L'offensive médiatique pro-russe se prépare

Petit à petit, la démagogie et la désinformation du Kremlin prend sa place en France.

Dans l'émission d'Arte 28 minutes du 14 décembre, on évoque la chaîne RT, financée par le Kremlin, et qui relaye allègrement sa propagande. Un autre documentaire pour mieux comprendre les difficultés des journalistes, dans un pays où le régime autoritaire vire à la dictature.

Posté par actudoc à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]