Regards sur...

16-09-2019

Les changements de chacun pour vivre mieux collectivement

"J'ai pris la parole non pas pour me faire des amis ou améliorer ma vie, mais pour quelque chose en quoi je croyais. Nous avons tellement de problèmes dans le monde, et ce sera toujours le cas. Mais nous sommes responsables des échecs de notre propre société, dans nos propres bureaux, dans nos propres communautés, pour des choses que nous pouvons changer. Et moi, j'ai vu que mon gouvernement, et mon agence de renseignement, fonctionnaient en violation, non seulement des droits de l'homme, mais aussi de sa propre charte, de ses propres idéaux. Je n'ai pas voulu brûler cette agence, donc évidemment elle existe encore aujourd'hui. Je voulais l'aider, l'améliorer : et dans une certaine mesure ça s'est produit!"."Bien sûr, il y a encore de la surveillance de masse. Et maintenant, des entreprises sont impliquées, d'autres gouvernements aussi, et cette tendance va se poursuivre, jusqu'à ce que socialement, nous tous, ensemble, commencions à travailler pour changer non pas simplement le travail d'une seule agence de renseignement, non pas la technologie, mais la façon dont nous vivons." - Edward Snowden, lanceur d'alerte américain

Extrait d'une interview de France Inter via le site de La Libre.

Posté par actudoc à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05-09-2019

La légiste qui rend leur dignité aux migrants noyés

Cristina Cattaneo, une femme médecin légiste italienne, donne un nom aux victimes de la Méditerranée. Les naufrages tragiques ponctuent l'actualité et ont fait de cette mer un véritable cimetière, mais un cimetière d'anonymes. Cristina s'est donnée pour mission d'identifier chaque disparu. Une tâche qui n'a pas de fin heureuse, un travail solitaire, patient, humble et tenace, dont personne ne veut se charger. Un sac contenant un peu de terre d'Érythrée, du Ghana, une carte de bibliothèque, un bulletin scolaire..., autant de vestiges des vies brisées de ces hommes, femmes et enfants qui ont tout risqué pour un avenir meilleur. Elle raconte son travail d'enquête dans "Naufragés sans visage", au cours des mois passés en Sicile, après le naufrage d'un bâteau qui transportait près de 1 000 personnes. Cristina nous rappelle que c'est ce travail d'enquête, ce combat pour rendre justice aux morts sans nom, qui fonde notre humanité.

Interview sur Arte 28 minutes

Posté par actudoc à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02-09-2019

Le chômage de longue durée n'est plus une fatalité

"Territoires zéro chômeur de longue durée" est un projet d’ATD Quart Monde pour éradiquer le chômage de longue durée. Expérimenté en France, il s’inscrit dans une dynamique de petits territoires qui optent pour une organisation économique n’excluant personne. Ainsi, à l’échelle du territoire (commune, communauté de communes, quartier), il s’agit de proposer à toute personne privée durablement d’emploi et qui le souhaite, un emploi en contrat à durée indéterminée au salaire minimum, à temps choisi, et adapté à ses compétences.

Sources: atd-quartmonde, les premiers succès, les villes en veulent plus, le débat

Posté par actudoc à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26-08-2019

La passivité de nos dirigeants face au drame syrien

Les pires des crimes pensables, en quantité et en horreur, seraient-ils ceux qui sont les moins réprimés ? Commis par des pouvoirs politiques contre des victimes civiles de tous âges et sexes au nom de la répression ou de la guerre, ils s’installent dans la durée comme en Syrie. Depuis près de quarante ans, le pouvoir en place du père et du fils el-Assad terrorise, massacre et tue sa propre population dans des conditions maintenant bien connues d’arbitraire et d’horreur.

La passivité de nos dirigeants, et son corollaire l'impunité des criminels, abîment et détériorent nos démocraties. L’inhumanité collective d’un monde où de tels crimes ne suscitent plus aucune réponse se normaliserait-elle à force de durer ? Jusqu’où la culture du réalisme géopolitique doit-elle nous pousser à les laisser poursuivre leur oeuvre de mort ?

Que les responsables politiques de nos démocraties puissent encore avoir le courage d'une parole, un signe clair, des choix de rétorsions réels, qui désigneraient publiquement la nature criminelle du puissant politique incriminé. Rendre ainsi visible et légitime la version des faits des victimes constituerait le premier pas crucial en direction de la fin de son infernale impunité.

Extraits remaniés d'un article de La Libre, rédigé par l'anthropologue Véronique Grappe-Nahoum

Posté par actudoc à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24-08-2019

La destruction de l'Amazonie planifiée par le Président brésilien

Sans répit depuis le mois de juillet, la forêt amazonienne est en proie aux flammes. Depuis le 1er janvier 2019, pas moins de 75.336 foyers d'incendie ont été dénombrés. Un nombre beaucoup trop important, s'il ne s'agissait que d'une période de sécheresse (voir carte des feux). On savait déjà que le Président d’extrême droite Jair Bolsonaro encourageait le développement de l’agriculture et de l’exploitation minière sur les terres indigènes. Mais des documents inédits révèlent désormais des plans destructeurs pour la forêt amazonienne. Ces documents, publiés par le site openDemocracy, sont révélateurs d'une politique anti-environnementale manoeuvrée par le Président depuis le 1er janvier 2019. Il est question de projets concrets comme de "construire une centrale hydraulique sur la rivière Trombetas, un pont sur le fleuve Amazone et une autoroute au niveau de la frontière avec le Suriname."

Le chef indien Raoni a demandé, le vendredi 23 août, l’aide de la communauté internationale pour contribuer à « faire partir le plus vite possible » le Président brésilien, qu’il juge responsable des graves incendies en Amazonie. "Je pense que le Président français et d’autres forces internationales peuvent faire pression pour que le peuple brésilien fasse partir Bolsonaro et que le Congrès vote sa destitution", a-t-il ajouté. "Je demande une aide extérieure. Je veux qu’il y ait une mobilisation générale pour qu’on éteigne ces feux. On ne peut pas laisser brûler ça comme ça. C’est une catastrophe, ce qu’il est en train de faire avec nous" , a poursuivi le chef Raoni. "C’est lui qui excite ces gens, comme les fermiers. Ils l’écoutent. Il pensent qu’ils ont tous les droits et se mettent à brûler les forêts. Il en va ainsi pour les coupeurs de bois, les chercheurs d’or. Ils se lâchent tous car sa parole les pousse à détruire la forêt beaucoup plus vite", a-t-il accusé.

Quelque 700 nouveaux feux ont été enregistrés dans « le poumon de la planète » en 24 heures le jeudi 22 août, selon les chiffres communiqués vendredi par l’Institut national de recherche spatiale (INPE), un organisme brésilien qui observe la déforestation en Amazonie.

Sources : La Libre, OpenDemocracy, ParisMatch

Interview de Raoni sur Arte.

Posté par actudoc à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21-08-2019

Les espèces en danger critique attendent d'être protégées

Les espèces inscrites sur la liste rouge de l’UICN, en danger d’extinction, doivent attendre en moyenne 10 ans pour faire l’objet de mesures de protection de la Cites, qui régule le commerce international d’animaux sauvages. 62 % des espèces "en danger critique" attendent jusqu'à 19 ans avant d'être protégées ou ne sont toujours pas inscrites 24 ans après leur signalement sur la liste rouge. La faute notamment à la pression de certains États qui défendent leurs intérêts. Des intérêts politiques et économiques viennent souvent entraver les procédures de décision. Les délais d’attente sont d’autant plus préjudiciables qu’il suffit de quelques années pour qu’une espèce disparaisse presque totalement.

Source: Futura Sciences

Posté par actudoc à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14-08-2019

Les solutions au changement climatique

Les 10 meilleures solutions au réchauffement climatique :

1. Mettre fin aux fluides frigorifiques
2. Les éoliennes terrestres
3. La réduction du gaspillage alimentaire
4. Une alimentation riche en végétaux
5. Protéger les forêts tropicales
6. L'éducation des filles
7. La planification familiale
8. Les centrales solaires
9. Le silvopastoralisme
10. Les toitures photovoltaïques

Source : Emission de France Culture

Posté par actudoc à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10-08-2019

Le silence et l'indifférence

"A quel avenir peut prétendre une civilisation incapable d'accueillir la détresse d'autrui ? C'est la question que nous pose le philosophe Vincenzo Sorrentino, alors que des centaines de milliers d'enfants, de femmes et d'hommes frappent chaque année aux portes de l'Europe, après avoir fui des situations dramatiques - guerres, pauvreté, dictatures. Or, aujourd'hui, chez beaucoup d'entre nous, cynisme, silence et indifférence s'imposent comme les seules réponses valables, l'emportant sur l'accueil et la compassion. Il faudra pourtant le dire: en refusant d'écouter la victime qui demande de l'aide, on se fait complice de son bourreau."

- Vincenzo Sorrentino, Docteur en philosophie à l'Université de Pérouse.

Posté par actudoc à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07-08-2019

L’exemple des saints comme guide pour l'avenir

Parce que notre monde semble "sombrer dans la nuit", "la sainteté est plus que jamais une nécessité. Elle nous enjoint de nous relever, de nommer le mal, de lui faire face, d’endurer sa violence et, avec amour et pour l’amour, d’en triompher. Jamais l’exemple des grandes saintes et des grands saints n’a été plus indispensable qu’en ce début de millénaire. C’est qu’ils n’appartiennent pas au passé, mais à un dépôt immémorial qui engage le futur de la planète."

- Christiane Rancé, romancière et essayiste. Extrait de son Dictionnaire amoureux des Saints. Source: La Libre

Posté par actudoc à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06-08-2019

La parole raciste aux Etats-Unis

"Nous devons fermement rejeter les discours prononcés par n'importe lequel de nos dirigeants, alimentant un climat de peur et de haine ou normalisant les sentiments racistes".

- Barack Obama, ancien président des USA. Source: La Libre

Posté par actudoc à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]